FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés

Complications Urinaires des

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la faculté de medecine à Annaba Index du Forum -> Cursus de Médecine -> la 5ème année -> Uro-Néphrologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 18:45 (2010)    Sujet du message: Complications Urinaires des Répondre en citant

Complications Urinaires des  
Fractures du Bassin 
 
 
I)          Introduction : 
 
 
1)  Définition :  
Les complications urinaires du fractures du bassin portent essentiellement sur le bas appareil urinaire, intéressant soit la vessie, soit l’urètre, et parfois les deux en même temps 
 
 
2)  Intérêt : 
Fréquence : 10 – 12 % des fractures du bassin (accidents de la circulation) 
Age : adulte jeune 18 – 50 ans 
 
 
3)  Clinique : 
Elle est dominée par la rupture de l’urètre postérieur surtout l’urètre membraneux 
 
 
4)  Radiologique : 
UIV en urgence 
UCR plus tardivement 
 
 
5)  Traitement : 
Dépend du siège de la lésion parce que : 
-          les lésions vésicales sont opéré en urgence 
-          les lésions urétrale sont opéré en urgence différé 
un geste à proscrire est le sondage vésicale * * *  
 
 
6)  Pronostic  : 
Bon pour les lésions vésicales 
Incidence sur la qualité de la miction et parfois de la fonction sexuel en cas de rupture de l’urètre postérieur 
 
 
II)       AnatomoPathologie : 
 
 
1)  Lésions Osseuses : 
Intéressent les bronches ilio-ischéo-pubienne 
Peut être uni ou bilatérale 
 
 
2)  Lésions de Bas Appareil Urinaire : 
 
 
a)  Vessie : 
0 Rupture sous péritonéale : 
généralement due secondairement à un arrachement par le ligament pubo-vésical soit à un embrochage par une ischie osseuse qui est à comme conséquences une extravasation des urines on l’absence du traitement on peut avoir une infection c’est la cellulite 
 
 
 
 
0 Rupture intra péritonéale : 
rare provoquée en cas où le traumatisme est violent et sur une vessie plein qui provoque une extravasation des urines en intra péritonéale qui peut être mortel en l’absence du traitement  
0 Rupture mixte : 
qui survient d le cas d’un traumatisme extrêmement violent 
 
 
b)  Urètre : 
C’est le plus fréquent Intéresse 5 – 10 % des fractures du bassin 
La rupture de l’urètre postérieur est la complication élective de l’arc antérieur de la ceinture pelvienne 
L’urètre postérieur est composé de deux parties : 
-          urètre prostatique 
-          urètre membraneux 
0 Rupture de l’urètre prostatique : 
2 – 12 % , le traumatisme il est violent le plus souvent il s’agit d’un enfant dont les roues de la voiture vient d’écrasé le bassin  
0 Rupture de l’urètre membraneux : 
90% , siège dans une zone de 2 – 2.5 mm situé entre l’apex et le bulbe prostatique 
On à deux types de rupture de l’urètre  
-          partiel (contre indication de sondage) 
-          totale 
 
 
 
 
III)    Physiopathologie : 
 
 
1)  Initialement : 
La rupture de l’urètre (tube mou, élastique, richement vascularisé) à essentiellement deux conséquences : 
-          ischémie du fragment urétéraux 
-          hématome dans le foyer de rupture 
 
 
2) Secondairement : 
Etant donner l’extravasation uro-hématique deux conséquences peuvent survenir en cas de retard du traitement : 
-          l’infection de l’épanchement uro-hématique et risque de cellulite pelvienne 
-          organisation sclérose de l’hématome qui va fixé le décalage 
 
 
 
 
IV)      Clinique : 
Le souvent il s’agit d’un sujet jeune polytraumatisé accidenté de la circulation ou du travail qu’on amène en urgence, le blésé est ramené sur une civière 
L’examen complet doit préciser : 
-          le degré du polytraumatisé (apprécier l’état du  choc dont la correction doit commencer d’emblée) 
-          l’interrogatoire doit être fait en parallèle avec la correction 
  
 
 
 
 
2) Interrogatoire : 
Doit préciser les circonstances de l’accident : 
-          horaire 
-          points d’impact 
-          violence du traumatisme 
on se renseigne dur le blésé : 
-          âge 
-          signes qui ont suivie le traumatisme 
-          malade ayant urinée ou pas après l’accident 
-          si le malade à uriné l’aspect des urines 
-          si il y’à ou non urétrorragie 
  
3)  Examen Clinique : 
Qui doit être complet et conduit d’une façon systématique 
0 Rechercher une fracture du bassin :  
-          attitude vicieuse du membre inférieur 
-          douleur à la pression ou à l’écartement des ailes iliaques* 
Devant toutes fractures du bassin il est du règle de rechercher une lésion urinaire surtout si il y’à un choc inexpliqué 
0 Examen de l’abdomen : rechercher : 
-          globe vésicale plus envie impérieuse d’urinée 
-          défense ou empattement de la région hypogastrique  
-          plaie ou hématome périnéale 
-          signe d’hémo-péritoine(faire une PLP) 
-          un contact lombaire 
0 Examen d’OGE : 
examiner la verge à la recherche d’une éventuelle urétrorragie 
recherche d’une grosse bourse 
touché rectal : peut mettre en évidence un empattement antérieur qui traduit l’hématome périnéale ou encore une douleur exquise au niveau de la prostate avec parfois une sensation de prostate flottante (la mobilité et l’ascension de la prostate signe la rupture complète et totale de l’urètre membraneux 
0 Examen somatique : 
qu’il faut faire à la recherche d’autres lésions associe : foie, rate, rectum…… 
 
 
V)         Diagnostic étiologiques : 
Au terme l’examen clinique le diagnostic est posé : 
1)  Rupture de la Vessie : 
Le tableau est donné par l’association des signes suivantes : 
-          absence du miction 
-          absence du globe vésicale 
-          empattement sus pubienne (hématome périnéale ou douleur au niveau prostatique) 
 
 
2)  Rupture de l’Urètre Postérieur : 
Associé : 
-          urétrorragie 
-          globe vésicale 
-          impossibilité d’uriné malgré l’envie impérieuse 
-          hématome périnéale 
-          prostate ascensionné et flottante au touché rectal  
 
 
VI)      Examens Radiologique : 
 
 
1)  Bilan des lésions osseuses : 
8 radio du bassin face profil et trois quart 3/4  
 
 
2)  Bilan des lésions urologiques : 
8 échographie 
8 UIV surtout qui permet de mettre en évidence une lésion rénal, urétral, vésical ou au contraire l’intégrité du haute appareil urinaire 
8 l’opacification des voies urinaires basses 
0 si rupture de vessie : excavation du produit du contraste 
0 si rupture du l’urètre : montre une ascension de la vessie, l’urètre peut être opacifié si le malade arrive à uriné (cliché permictionel) 
Au terme de se bilan : 
La rupture de la vessie doit être opéré en urgence avec réduction et contention d’une éventuelle fracture du bassin 
La rupture de l’urètre est opéré en urgence différé 7 à 10 jours mais on doit faire une UCR qui est le plus souvent bipolaire mais d’abord évacué les urines par sondage sus-pubienne qui est obligatoire permettent de soulager le malade et d’évacué les urines 
UCR bipolaire (sus-pubienne et par voie basse): qui nous donne exactement le niveau de la rupture  donc elle permet de faire le bilan lésionnel anatomique : 
-          le niveau lésionnel 
-          le caractère complet ou non 
-          le décalage 
 
 
 
 
   
VII)   Complications : 
Qui sont : 
-          Cellulite pelevi-périnéale 
-          fistule urétrale 
-          rétrécissement de l’urètre 
-          complication rénale secondaire 
-          incontinence post traumatique 
-          troubles de la puissance sexuelle 
-          la stérilité 
 
 
 
 
 
 
VIII)        Traitement : 
 
 
1)  Buts : 
-          drainer les urines 
-          réparer les lésions 
-          éviter les complications 
 
 
2)  Méthodes : 
-          sondage urinaire (si pas de rupture de l’urètre postérieur) 
-          réparation chirurgicale vessie urètre 
 
 
3)  Indication : 
Si rupture extra péritonéale :  
-          sondage 
-          ou réparation chirurgicale 
 
 
Si rupture intra péritonéale : 
-          réparation chirurgicale 
 
 
Si rupture de l’urètre :  
-          en urgence : cystotomie à minima 
-          chirurgie : urétrorraphie termino-terminale 
-          traitement endoscopique : urétrotomie interne réservé au complication (sténose de l’urètre) 
 
 
 
 
 
 
 
 
IX)      conclusion : 
l’urètre est un conduit noble dont tout traumatisme risque d’avoir des conséquences grave tant sur le plan : mictionel que sexuel 
« un geste à proscrire on cas de lésion de l’urètre postérieur c’est le sondage vésicale » 
 
 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Mar - 18:45 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
muslim girl
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 466
Localisation: الجزائر قلبي وفلسطين نبضي
La Fillière: Medecine
Année d'étude: Interne
Féminin
les points ^^: 522
Moyenne de points: 1,12

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 12:02 (2010)    Sujet du message: Complications Urinaires des Répondre en citant

merci.c'est trop bien
good:!! good:!! good:!!
_________________
اللهم بلغنا رمضان


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:49 (2016)    Sujet du message: Complications Urinaires des

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la faculté de medecine à Annaba Index du Forum -> Cursus de Médecine -> la 5ème année -> Uro-Néphrologie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.