FAQ   Search   Memberlist   Usergroups   Register   Profile   Log in 
Log in to check your private messages

[ QCM ] une petite collection pour vous ;)

 
Post new topic   Reply to topic    Forum de la faculté de medecine à Annaba Forum Index -> Cursus de Médecine -> la 6ème année -> Foire aux questions
Previous topic :: Next topic  
Author Message
dr.7mhz
Our Team
Our Team

Offline

Joined: 01 Nov 2009
Posts: 142
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 6ème année
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
les points ^^: 147
Moyenne de points: 1.04

PostPosted: Fri 15 Oct - 21:03 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

QCM d'Ophtalmologie
c du copier/coller mes amis ;-) chat coeur*/-
1) Devant une exophtalmie mal réductible, unilatérale chez une femme de 60 ans, le globe étant dévié en bas et en dedans, vous évoquez avant tout :

A - Une maladie de Basedow
B - Une cellulite orbitaire
C - Une tumeur mixte de la glande lacrymale
D - Un kyste dermoïde
E - Un fibrosarcome
Réponse : C
La maladie de Basedow entraîne une exophtalmie parfois unilatérale, mais le plus souvent axile et réductible ; la cellulite orbitaire entraîne une exophtalmie axile et réductible, dans un contexte de fièvre et de sinusite ; le kyste dermoïde et le fibrosarcome surviennent essentiellement chez l'enfant.

2) Parmi les affections suivantes, citez celle qui est responsable d'une hémianopsie latérale homonyme quadrantale supérieure gauche congruente :

A - Atteinte inflammatoire des deux nerfs optiques
B - Lésion de la bandelette optique droite
C - Lésion des bords latéraux du chiasma
D - Lésion du faisceau temporal des radiations optiques droites
E - Lésion du corps genouillé externe droit
Réponse : D
L'hémianopsie latérale homonyme correspond à une atteinte rétrochiasmatique ; la localisation en quadrant gauche oriente vers une lésion très postérieure, droite sur les voies optiques, au niveau des radiations optiques; le faisceau temporal reçoit les informations du quadrant supérieur, le faisceau pariétal recevant celles du quadrant inférieur.

3) L'acuité visuelle mesurée en clinique courante dépend :

A - Des cônes
B - Des bâtonnets
C - De la macula
D - De l'ora serrata
E - De la périphérie rétinienne
Réponse : A C
L'acuité visuelle mesure le fonctionnement de la macula, au centre de laquelle se trouve la fovéa, qui ne contient que des cônes.

4) Parmi les 5 propositions concernant la myopie, une est inexacte. Laquelle ?

A - Dans la vision éloignée, les rayons convergent en avant de la rétine
B - L'axe antéro postérieur de l'oeil est plus petit que chez le sujet emmétrope
C - La myopie peut évoluer au cours de l'adolescence
D - Elle doit être corrigée par un verre concave
E - L'acuité visuelle reste bonne dans la vision rapprochée, sans correction optique
Réponse : B
Chez le sujet myope l'axe antéro postérieur de l'oeil est au contraire plus grand que chez le sujet emmétrope.


5) La symptomatologie habituelle du décollement de rétine peut comporter tous les signes suivants, sauf un. Lequel ?

A - Brouillard visuel
B - Voile en secteur
C - Douleurs
D - Phosphènes
E - Hémorragies dans le vitré
Réponse : C
Les phosphènes traduisent les tractions exercées par le vitré sur la rétine; la perception d'un voile en secteur correspond à la rétine décollée, non fonctionnelle ; le brouillard visuel peut être lié au décollement de la macula, ou à une hémorragie dans le vitré (si un vaisseau rétinien passe sur la déchirure rétinienne à l'origine du décollement).


6) Parmi les collyres suivants le(s)quel(s) peu(ven)t entraîner des hypertensions oculaires ?

A - Collyre mydriatique
B - Collyre myotique
C - Collyre corticoïde
D - Collyre antiseptique
E - Collyre antibiotique
Réponse : A C
Les collyres mydriatiques peuvent déclencher une crise de glaucome aigu par fermeture de l'angle. Les collyres corticoïdes peuvent entraîner un glaucome chronique à angle ouvert.

7)L'étude du champ visuel permet d'étudier tous les déficits visuels systématisés suivants sauf un. Lequel ?

A - Rétinien
B - Scléral
C - Papillaire
D - Chiasmatique
E - Calcarin
Réponse : B
L'étude du champ visuel permet d'étudier tous les déficits visuels systématisés. L'atteinte de la sclère (qui constitue la coque du globe) ne s'accompagne d'aucune déficit visuel systématisé.


8) Parmi les examens paracliniques suivants, quel est celui qui permettra d'affirmer le corps métallique intra oculaire récent ?

A - Ionogramme
B - Angiographie fluorescente du fond d'oeil
C - Radiographie de l'orbite
D - Tonométrie
E - Electroencéphalogramme
Réponse : C
Seule la radiographie de l'orbite (radios standards de face et de profil ; et clichés de repérage selon la méthode de Comberg) permet d'affirmer la présence d'un corps étranger radio opaque intra oculaire. La tonométrie peut montrer une hypotonie liée à la plaie du globe. Les trois autres propositions n'ont aucun intérêt pour le diagnostic.

9) Le chalazion est :

A - Une inflammation de l'appareil pilosébacé du cil
B - Une inflammation des glandes de Meibomius
C - Une inflammation étendue du bord libre des paupières
D - Une inflammation du sac lacrymal
E - Une inflammation des points lacrymaux
Réponse : B
Par définition le chalazion est une inflammation d'une glande de Meibomius. Le furoncle est l'inflammation de l'appareil pilocébacé d'un oeil (infection à staphylocoque) ; la blépharite est l'inflammation étendue du bord libre des paupières ; la dacryocystite est l'inflammation du sac lacrymal.


10) En cas de rétinopathie diabétique, le traitement par photocoagulation au laser a pour but :

A - de détruire les microanévrysmes
B - d'éclaircir le vitré en cas d'hémorragie
C - de détruire les zones de rétine ischémique
D - d'éviter l'apparition d'une névrite optique
E - aucune des propositions n'est exacte
Réponse : C
En effet, la rétine ischémique provoque l'apparition de néovaisseaux prérétiniens et prépupillaires, se compliquant d'hémorragies intra vitriennes, de décollement de rétine, et à un stade ultime de glaucome néovasculaire.


1*une proposition est fausse, laquelle?
1 - La myopie est un oeil trop long.
2 - La presbytie engendre une image derrière la rétine.
3 - L'astigmatisme est une anomalie de la courbure cornéenne
4 - La myopie est un oeil trop court, l'image nette se fait derrière la rétine.
5 - L'hypermétropie est un oeil trop court, l'image se fait derrière la rétine.

- la bonne réponse est :4
La myopie peut être associée à un oeil trop long, l'image nette se fait en avant de la rétine.

2*une proposition est fausse, laquelle?
1 - un myope voit mal de loin
2 - un astigmate voit mal de prés et de loin
3 - l'hypermétropie peut se révéler par un strabisme
4 - un hypermétrope voit mal de prés
5 - un presbyte voit mal de loin

- la bonne réponse est :5
un presbyte voit mal de prés, mais les items 1 et 3 doivent être nuancés: un hypermétrope est plus gêné de prés, un myope est plus gêné de loin

3*Quelles sont les propositions exactes?
1/ l'hypermétropie se révèle souvent à l'adolescence
2/ En corrigeant une hypermétropie, on peut corriger un strabisme symptomatique de cette hypermétropie.
3/ l'hypermétropie se révèle souvent dés l'enfance
4/ Un strabisme, même corrigé par la correction d'une hypermétropie, devra être opéré
5/ le risque d'amblyopie définitive n'existe qu'après 6 ans

1 - 1+3+4+5
2 - 2+3+5
3 - 1+4+5

- la bonne réponse est :2

4* Un seul item est juste, lequel ?:
1 - Une myopie peut évoluer à tout âge
2 - Le ler examen ophtalmologique vraiment fiable a lieu après 4 ans
3 - Une myopie n'évolue pas après 21 ans
4 - Une myopie évolue jusqu'à 40 ans

- la bonne réponse est :1
si classiquement la myopie termine son évolution avec l'adolescence, une myopie peut évoluer à tout âge.
L'item 5 est faux: si les circonstances le justifient (anomalie fonctionnelle, strabisme, etc...), il est possible d'obtenir un examen ophtalmologique complet avec fond d'oeil et réfraction sous cycloplegique dés l'age de 6 mois. En l'absence d'anomalie un premier bilan avec acuité visuelle subjective peut et doit être pratiqué chez tous les enfants dés les premiers mois de la petite section de maternelle. Les techniques bébé vision permettent même eventuellement une détermination fruste mais plus précoce.



5*Quelles sont les propositions exactes:
1/ L'astigmatisme se manifeste par une perturbation de la vision touchant préférentiellement un axe de l'image empreinte sur la rétine.
2/ une diplopie monoculaire peut être symptomatique d'astigmatisme.
3/ L'astigmatisme n'est pas opérable
4/ La correction chirurgicale d'une myopie chez un presbyte peut engendrer un handicap gênant, par perte de la vision rapprochée
5/ La chirurgie de la myopie doit être effectuée avant l'âge de 20 ans pour obtenir les meilleurs résultats.

1 - 2+3+4
2 - 1+3+5
3 - 1+2+4

- la bonne réponse est :3

6* Sont des contre indications absolues pour la chirurgie ophtalmique correctrice des anomalies de réfraction:
1/ la grossesse
2/ la dépression
3/ la monophtalmie
4/ le glaucome
5/ le décollement de rétine
6/ les maladies auto-immunes

1 - 1+6
2 - 3+4+5
3 - 1+3+4+5+6

- la bonne réponse est :1
Sont des contre indications absolues pour la chirurgie ophtalmique correctrice des anomalies de réfraction:
1/ la grossesse 6/ les maladies auto-immunes
Sont des contre indications relatives:
3/ la monophtalmie
4/ le glaucome
5/ le décollement de rétine

7* dans la chirurgie ophtalmique correctrice des anomalies de réfraction: Une seule proposition est fausse, laquelle?
1 - Les patients peu coopérants sont une contre indication à la chirurgie
2 - La prise en charge est éventuellement assurée par les mutuelles
3 - Il n’y a aucune prise en charge par les organismes officiels d'assurance-maladie
4 - L'indication préférentielle est la myopie après stabilisation
5 - La sous correction ou la sur correction sont exceptionnelles en post op

- la bonne réponse est :5
Réponse fausse: La sous correction ou la sur correction sont exceptionnelles en post op




1) Parmi les 5 propositions concernant les anomalies du champ visuel, une seule est inexacte. Laquelle ?
A - Un rétrécissement concentrique du champ visuel traduit une atteinte préchiasmatlque
B - L'hémianopsie bitemporale témoigne d une atteinte chiasmatique
C - L'hémianopsie latérale homonyme témoigne d'une atteinte rétrochiasmatique
D - La quadranopsie latérale homonyme témoigne d'une atteinte des lèvres de la scissure calcarine
E - La lésion du nerf optique est à l'origine d un déficit fasciculaire

Réponse : A
L'atteinte préchiasmatique est une atteinte du nerf.optique, à l'origine d'un déficit fasciculaire. Le rétrécissement concentrique du champ visuel doit faire rechercher une rétinite pigmentaire, un glaucome chronique évolué ; l'hystérie est un diagnostic d'élimination.

2) Parmi les 5 propositions suivantes concernant la rétinopathie diabétique, une seule est inexacte. Laquelle ?
A - La rétinopathie diabétique se rencontre habituellement après 10 à 15 ans d'évolution de la maladie
B - L'hémorragie du vitré est la complication des microanévrysmes
C - La rétinopathie diabétique débute au fond d'oeil par un ou des microanévrysmes.
D - La photocoagulation des zones d'hypoxie rétinienne peut empêcher l'évolution de la rétinopathie diabétique
E - La rétinopathie proliférante correspond à l'apparition de néovaisseaux rétiniens.

Réponse : B
Les micro anévrysmes ne se compliquent jamais d'hémorragies intravitréennes. L'hémorragie intravitréenne provient des néovaisseaux qui prolifèrent en avant de la rétine et en avant de la pupille, au cours des rétinopathies ischémiques étendues.

3) Parmi les cinq thérapeutiques par voie générale suivantes, quelle est celle qui n'est pas utilisée lors de la crise de glaucome par fermeture de l'angle 7
A - L'acétazolamide (Diamox®)
B - L'urée
C - Le mannitol
D - Le glycérol
E - La dexaméthasone

Réponse : E
La déxaméthosone est utilisée localement, sous forme de collyre. L'acétazolamide, le mannitol sont utilisés par voie intraveineuse ; le glycérol est utilisé per os ; l'urée était utilisée par voie intraveineuse ; ces quatre thérapeutiques diminuent la pression intra oculaire.

4) Voici 5 affections pouvant être à l'origine d'une baisse brutale de l'acuité visuelle. L'une de ces affections provoque habituellement un cercle périkératique. Laquelle ?
A - L'hémorragie du vitré
B - La crise de glaucome aigu
C - L'oblitération de l'artère centrale de la rétine
D - La thrombose de la veine centrale de la rétine non compliquée
E - Le décollement de rétine idiopathique

Réponse : B
L'hémorragie du vitré, l'occlusion de l'artère ou de la veine centrale de la rétine, le décollement de rétine idiopathique n'entraînent ni douleur ni rougeur oculaire.

5) Une énophtalmie avec diplopie évoque :
A - Une malformation faciale
B - Une fracture de l'orbite
C - Une hypotonie oculaire
D - Un syndrome de Claude Bernard Horner
E - Une atrophie du globe

Réponse : B
Seule la fracture de l'orbite peut entraîner une énophtalmie avec diplopie ; les autres propositions n'entraînent qu'une énophtalmie, ou une fausse énophtalmie.

6) Une cataracte pathologique peut survenir à l'évolution de :
A - Diabète
B - Myotonie de Steinert (ou myopathie myotonique)
C - Hypoparathyroïdie
D - Hyperparathyroïdie
E - Maladie de Horton (ou artérite temporale)

Réponse : ABC
Ni l'hyperparathyroïdie ni la maladie de Horton n'entraînent ces caractères pathologiques. Le diabète, la myotonie de Steinert et l'hypoparathyroïdie entraînent, après plusieurs années d'évolution une cataracte surtout sous-capsulaire postérieure.

7) La cataracte sénile :
1 - Provoque un reflet rose de la pupille
2 - S'accompagne de phosphènes
3 - S'accompagne d'un cercle périkératique
4 - Entraîne une baisse visuelle progressive
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4

Réponse : D
La cataracte, quelle que soit sa cause, s'accompagne d'une lueur pupillaire grise, mais il n'y a pas de phosphène ni de cercle périkératique.

8) Le collyre à la fluorescéine est :
1 - Un collyre servant à apprécier l'intégrité de l'épithélium cornéen
2 - Un collyre servant au traitement des conjonctivites
3 - Un collyre pouvant servir au diagnostic des kératites surtout herpétiques
4 - Un collyre anesthésique de contact
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4

Réponse : B
Après instillation d'un collyre à la fluorescéine, et avec un éclairage bleu à la lampe à fente, la fluorescéine s'accumule dans les zones désépithélialisées de la cornée (kératite, quelle que soit sa cause).

9) Une cataracte compliquée peut survenir après toutes ces affections oculaires, sauf une Laquelle ?
A - Luxation traumatique du cristallin
B - Myopie forte
C - Iridocyclite
D - Conjonctivite aiguë
E - Décollement de rétine après échec du traitement chirurgical

Réponse : D
La conjonctivite est une affection qui guérit sans séquelle. La myopie forte, l'iridocyclite, le décollement de rétine (après échec du traitement chirurgical) et bien sur, la luxation traumatique du cristallin, peuvent entraîner une cataracte unilatérale.

10) Où peut siéger la lésion responsable d'une hémianopsie latérale homonyme en quadrant supérieur ?
A - Sur un nerf optique
B - Sur le chiasma
C - Sur une bandelette optique
D - A la partie inférieure d'un lobe occipital
E - Sur le corps genouillé externe

Réponse : D
L'atteinte du nerf optique se traduit par une atteinte fasciculaire unilatérale. L'atteinte du chiasma entraîne une hémianopsie bitemporale ou binasale. L'atteinte d'une bandelette optique ou d'un corps genouillé externe entraîne une hémianopsie latérale homonyme.

11) Une épidémie de conjonctivite à prédominance unilatérale se répand en deux
semaines dans un service d'ophtalmologie
Quelle est la nature de l'agent causal ?
A - Virus de l'herpès
B - Adénovirus
C - Virus du trachome
D - Pneumocoque
E - Cytomégalovirus

Réponse : B
L'adénovirus est l'agent responsable des épidémies de conjonctivites qui atteignent les communautés (crèche, militaire, milieu hopitalier). Les deux semaines correspondent à la durée habituelle d'incubation avant l'apparition des symptômes de la conjonctivite.

12) Parmi les 5 propositions concernant les troubles de la réfraction, une seule est inexacte Laquelle ?
A - L'hypermétropie simple doit être corrigée par un verre convexe
B - L'hypermétropie peut être à l'origine d'un strabisme convergent
C - L'astigmatisme est mesuré par l'ophtalmomètre de Javal
D - La correction de la presbytie se fait avec des verres concaves
E - L'astigmatisme est à l'origine de la confusion de certaines lettres

Réponse : D
La presbytie est la perte du pouvoir d'accommodation de l'oeil (l'accommodation met en jeu le muscle ciliaire et le cristallin) qui atteint tous les sujets entre 40 et 50 ans. Le système optique de l'oeil reste bloqué en vision de loin, en permanence et il faut, pour obtenir une image nette en vision de près, ajouter un verre sphérique convexe (loupe) entre l'oeil et l'objet à regarder.

13) Parmi les collyres suivants le(s)quel(s) peu(ven)t entraîner des hypertensions oculaires ?
A - Collyre mydriatique
B - Collyre myotique
C - Collyre corticoïde
D - Collyre antiseptique
E - Collyre antibiotique

Réponse : AC
Les collyres mydriatiques peuvent déclencher une crise de glaucome aigu par fermeture de l'angle. Les collyres corticoïdes peuvent entraîner un glaucome chronique à angle ouvert.

14) Un malade présente une brusque baisse de vision sans douleur oculaire et sans rougeur manifeste, d'un seul oeil, alors qu'il est porteur d'un diabète connu depuis 12 ans. Indiquez parmi les causes suivantes celle(s) qui vous parai(ssen)t vraisemblable(s) ?
A - Glaucome à angle fermé
B - Hémorragie du vitré
C - Luxation du cristallin
D - Névrite optique aiguë
E - Décollement de rétine

Réponse : BDE
Le glaucome à angle fermé s'accompagne de rougeurs et douleurs. La luxation du cristallin survient au décours d'un traumatisme. L'hémorragie du vitré et le décollement de rétine compliquent l'évolution des néovaisseaux prérétiniens proliférant grâce à une rétinopathie ischémique. La névrite optique aiguë est d'origine ischémique.

15) L'acuité visuelle mesurée en clinique courante dépend :
A - Des cônes
B - Des bâtonnets
C - De la macula
D - De l'ora serrata
E - De la périphérie rétinienne

Réponse : AC
L'acuité visuelle mesure le fonctionnement de la macula, au centre de laquelle se trouve la fovéa, qui ne contient que des cônes.

16) Vous venez de diagnostiquer un décollement de la rétine. Parmi les antécédents immédiats suivants, quel est celui qui vous a orienté vers ce diagnostic ?
A - Céphalées
B - Larmoiement
C - Rougeur conjonctivale
D - Perception de phosphènes
E - Eblouissement

Réponse : D
Les phosphènes, le plus souvent localisées dans le même secteur du champ visuel traduisent l'existence de tractions localisées du vitré sur la rétine, ces tractions, lorsqu'elles s'exercent sur une zone de rétine fragile ou sur une déchirure, peuvent entraîner un décollement de la rétine.

17) La pilocarpine est un collyre :
A - Parasympathicomimétique
B - Parasympathicolytique
C - Sympathicomimétique
D - Sympathicolytique
E - Sans action sur le système sympathique

Réponse : A
La pilocarpine est un collyre parasympathomimétique, antagoniste physiologique de l'atropine, entraînant un myosis actif.

18) Parmi les signes suivants, le(s)quel(s) est(sont) prémonitoire(s) d'un décollement de la rétine idiopathique ?
A - Photophobie
B - Céphalées
C - Phosphènes
D - Halos colorés
E - Mouches volantes

Réponse : CE
Le décollement de rétine ne s'accompagne ni de douleur ni de photophobie. La perception de halo coloré traduit l'existence d'un oedème cornéen, comme on le voit au cours d'une crise d'hypertonie oculaire. Les phosphènes, qui traduisent les tractions vitréo-rétiniennes, et les mouches volantes, qui traduisent un décollement postérieur du vitré ou une hémorragie intravitréenne, doivent faire rechercher un décollement de la rétine.

19) Dans un glaucome à angle étroit quel(s) médicament(s) administré(s) par voie générale vous parai(ssen)t contre-indiqués ?
A - Atropine
B - Artane
C - I.M.A.O.
D - Antihistaminique de synthèse
E - Dérivés nitrés

Réponse : ABCE
L'atropine provoque une mydriase par son action parasympatholytique. L'artane provoque une mydriase par son action anticholinergique.
Le mécanisme et la réalité de la contre indication des IMAO et des dérivés nitrés semblent plus discutable.

20) L'occlusion récente de la veine centrale de la rétine :
A - Entraîne un oeil rouge et douloureux
B - Entraîne brutalement une perte totale de la vision de l'oeil atteint
C - S'accompagne au fond d'oeil d'une dilatation du réseau veineux
D - Peut se compliquer ultérieurement d'une néovascularisation rétinienne secondaire
E - Se complique le plus souvent d'un décollement de la rétine

Réponse : CD
L'occlusion récente de la veine centrale de la rétine s'accompagne d'une dilatation du réseau veineux, et peut se compliquer en quelques semaines d'une néovascularisation rétinienne. Plus tardivement peuvent apparaître un décollement de rétine, ou un glaucome néovasculaire, avec rougeur, douleur et perte totale de la vision.

21) A propos du trachome : quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) exacte(s) ?
A - Est une kérato conjonctivite endémique
B - Est provoqué par un parasite
C - Se complique fréquemment d'un entropion-trichiasis
D - Peut être traité par des tétracyclines par voie locale
E - Aucune des propositions précédentes n'est exacte

ACD
Le trachome est au début une viro conjonctivite endémique à chlamidia trachomatis ; l'atteinte de la conjonctive entraîne une cicatrice rétractile, avec frottement des cils sur la cornée (c'est le trichiasis) à l'origine du panus trachomateux. Le traitement local par tétracycline peut limiter l'évolution, et donc l'apparition de cicatrices rétractiles et d'endotrichiasis.

22) Un ectropion de la paupière inférieure se rencontre au cours d'une ou de plusieurs des affections suivantes. Laquelle ou lesquelles ?
A - Trachome
B - Paralysie faciale périphérique
C - Brûlure de la pommette
D - Hémispasme facial
E - Atteinte du trijumeau

BC
La paralysie faciale périphérique entraîne un ectropion par relâchement du muscle orbiculaire.
La brûlure de la pommette entraîne un ectropion par cicatrice cutanée rétractile. Le trachome entraîne au contraire un ectropion par cicatrice conjonctivale rétractile.

23) Parmi les structures anatomiques suivantes, laquelle(lesquelles) vous parai(ssen)t être la(les) plus exposée(s) à la toxicité des antipaludéens de synthèse ?
A - Cristallin
B - Nerf optique
C - Cellules de la rétine
D - Cornée
E - Vitré

CD
Les antipaludéens de synthèse peuvent s'accompagner d'opacifications cornéennes réversibles, et de rétinopathies parfois irréversibles. Une surveillance ophtalmologique par champ visuel et ERG doit donc avoir lieu avant traitement puis régulièrement pendant le traitement.

24) Voici 5 propositions concernant la cataracte, une seule est inexacte. Laquelle ?
A - La corticothérapie générale au long cours impose la surveillance du cristallin
B - Lors de la découverte d'une cataracte strictement unilatérale, de cause indéterminée, il faut rechercher un corps étranger intraoculaire
C - La myotonie de Steinert se complique habituellement d'une cataracte
D - L'électrorétinogramme sert à apprécier la valeur fonctionnelle de la rétine quand il existe une cataracte blanche totale
E - L'opération de la cataracte rend l'oeil myope

E
L'opération de la cataracte consiste à enlever le cristallin, qui est une lentille convexe ; l'oeil devient donc fortement hypermétrope (l'image se forme nettement en arrière de la rétine), et doit être corrigé par une lentille convexe (verre de lunette, lentille de contact ou cristallin artificiel).

25) Quel est parmi les cinq points suivants celui qui caractérise le retentissement sur l'oeil d'un traitement par Amiodarone® (Cordarone) :
A - Pigmentation vitréenne
B - Hypertonie modérée
C - Dépôts cornéens
D - Coloration de l'iris
E - Dépôts cristalliniens

C
Les dépôts cornéens sont constants après plusieurs mois de traitement.
Ils peuvent être asymptomatiques ou entraîner un éblouissement à la lumière ou à la perception de halos colorés. Ils sont réversibles dans l'année qui suit l'arrêt du traitement.

26) Parmi les signes suivants, citez le signe caractérisant la cataracte du diabétique :
A - Cataracte unilatérale
B - Cataracte bilatérale
C - Cataracte nucléaire
D - Cataracte corticale antérieure
E - Cataracte équatoriale

B
Le diabète, maladie générale, entraîne la formation d'un cataracte bilatérale, sous capsulaire postérieure, ou nucléaire (présénile).

27)L'ectropion palpébral sénile est dû :
A - A une brièveté cutanée
B - A une rétraction cicatricielle
C - A une distension tissulaire
D - A une hypertonie du muscle orbiculaire
E - A une hypotonie conjonctivale

C
L'ectropion palpébral sénile est dû à une distension tissulaire, cutanée et musculaire (orbiculaire). La brièveté cutanée, la rétraction cicatricielle n'entrent pas dans le cadre de la sénilité.

28) Une exophtalmie unilatérale est constatée chez une femme de 60 ans. Plusieurs étiologies sont proposées. Notez la réponse fausse :
A - Méningiome de la petite aile du sphénoïde
B - Métastase orbitaire osseuse d'un néoplasme du sein
C - Location orbitaire d'un myélome (maladie de Kahler)
D - Lymphome orbitaire
E - Glaucome à angle ouvert

E
Le glaucome chronique à angle ouvert de l'adulte ne modifie pas la taille du globe, à l'inverse du glaucome congénital de l'enfant qui entraîne une buphtalmie avec fausse exophtalmie.

29) Les valeurs normales de la tension oculaire sont comprises entre :
A - 5 et 10 mm de Hg
B - 10 et 15 mm de Hg
C - 15 et 20 mm de Hg
D - 20 et 25 mm de Hg
E - 25 et 28 mm de Hg

BC
La tension oculaire normale est comprise entre 10 et 20 mmg Hg ; elle est mesurée avec un tonomètre à aplanation. Il faut l'association d'une hypertonie et d'une atteinte du champs visuel pour parler de glaucome chronique.

30) Parmi les traitements oculaires locaux suivants, quel(s) est celui(ceux) qui sera(ont) prescrit(s) dans une crise de glaucome aigu ?
A - Atropine
B - Pilocarpine
C - Néosynéphrine
D - Antibiotiques
E - Pansement occlusif

B
La pilocarpine est un myotique parasympathomimétique indiqué dans la crise de glaucome aigu. L'atropine (parasympatholytique) et la néosynéphrine (sympathomimétique) sont formellement contre indiquées. Les antibiotiques et le pansement occlusif n'ont aucun intérêt.

31) Parmi les éléments suivants, le(s)quel(s) favorise(nt) la survenue d'un glaucome aigu par fermeture de l'angle ?
A - Myopie
B - Etroitesse de la chambre antérieure
C - Petite taille du cristallin
D - Instillation d'un collyre conicoïde
E - Instillation d'un collyre néosynéphrine 5 %

BE
L'étroitesse de la chambre antérieure (comme on peut la voir chez l'hypermétrope) et la mydriase (provoquée par exemple par instillation d'un collyre mydriatique : néosynéphrine) sont deux facteurs favorisants la survenue d'une crise de glaucome aigu par fermeture de l'angle.

32) Un glaucome aigu par fermeture de l'angle ne devrait jamais recevoir de :
1 - Diurétiques
2 - Collyres mydriatiques
3 - Mannitol
4 - Injection atropinique
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4

C
Les mydriatiques en collyre ou par voie générale (atropine) sont formellement contre indiqués au cours d'une crise de glaucome aigu par fermeture de l'angle. Les diurétiques (Diamox) et le Mannitol sont au contraire indiqués.
33) L'examen du fond d'oeil dans la rétinopathie hypertensive au stade terminal peut mettre en évidence le(s) signe(s) suivant(s) :
1 - Exsudats secs
2 - Hémorragies rétiniennes
3 - Oedème papillaire
4 - Microanévrysmes
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4

A
L'oedème pupillaire s'accompagne d'hémorragies rétiniennes et d'exsudats dans la rétinopathie hypertensive évoluée. Par contre les microanévrysmes surviennent au cours de l'évolution de la rétinopathie diabétique.

34) Lors d'une paralysie récente du nerf moteur oculaire externe, l'examen révèle :
1 - Une diplopie
2 - Une baisse d'acuité visuelle
3 - Une attitude vicieuse de la tête
4 - Une déviation externe de l'oeil atteint
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4

B
La paralysie du nerf moteur oculaire externe entraîne une paralysie du muscle droit externe il n'y a donc pas de baisse de l'acuité visuelle, l'oeil atteint est dévié en dedans (par hyperaction du muscle droit interne) ; enfin il existe une diplopie que le patient essaye de diminuer en tournant la tête du côté paralysé.

35) Voici 5 propositions concernant la rétinopathie diabétique. Une seule est inexacte. Laquelle ?
A - Une cataracte peut être associée à une rétinopathie diabétique
B - La rétinopathie diabétique est la conséquence d'altérations des capillaires rétiniens
C - L'apparition de néovaisseaux est liée à une hypoxie rétinienne
D - L'angiographie rétinienne permet de mettre en évidence ou de confirmer l'existence de néovaisseaux
E - L'équilibration correcte du diabète permet la guérison de la rétinopathie proliférante

E
L'équilibre correct du diabète permet de prévenir l'apparition de la rétinopathie diabétique proliférante, ou, si elle est déjà installée, peut permettre sa stabilisation ; mais le meilleur équilibre de la glycémie ne permet pas la guérison de la rétinopathie diabétique proliférante.

36) Quelle est la lésion le plus souvent responsable de l'exophtalmos pulsatile ?
A - La méningiome de la petite aile du sphénoïde
B - La fistule carotidocaverneuse
C - La thrombose carotidienne
D - La phlébite orbitaire
E - Aucune des propositions ci-dessus

B
Seule une lésion artérielle, ou artério-veineuse peut entraîner une exophtalmie pulsatile ; c'est ce que réalise la fistule carotido-caverneuse.

37) Parmi ces cinq propositions concernant les anomalies du champ visuel et leurs explorations, une est inexacte. Laquelle ?
A - Une hémianopsie latérale homonyme traduit une lésion des voies préchiasmatiques
B - La section du nerf optique entraîne une cécité unilatérale
C - L'atteinte des radiations optiques entraîne une quadranopsie latérale homonyme
D - L'atteinte du corps genouillé externe entraîne une hémianopsie latérale homonyme
E - Une hémianopsie bitemporale peut survenir au cours de l'évolution d'un adénome de l'hypophyse

A
L'hémianopsie latérale homonyme traduit une lésion des voies rétochiasmatiques (corps genouillés) ; la quadranopsie latérale homonyme traduit une atteinte plus postérieure (radiations optiques). L'atteinte du nerf optique entraîne un déficit fasciculaire ou une cécité complète.

38) Un malade se plaint de baisse de vision bilatérale. L'examen du champ visuel révèle une hémianopsie bitemporale. Ce signe témoigne d'une atteinte des voiles optiques localisée dans
A - Le cortex cérébral
B - Les corps genouillés
C - Le chiasma
D - La rétine
E - Aucune des propositions ci-dessus

C
L'émianopsie bitemporale témoigne d'une atteinte des voies optiques localisées dans le chiasma. Il s'agit le plus souvent d'une adénome hypoplysaire.

39) Un nouveau-né, sur les antécédents duquel vous n'avez aucun renseignement, présente, parmi d'autres signes, une cataracte congénitale. Laquelle, parmi les 5 infections suivantes, que la mère a peut-être présentée au cours de la grossesse, vous paraît devoir être incriminée :
A - Listériose
B - Rubéole
C - Toxoplasmose
D - Syphilis congénitale
E - Infection à Escherichia coli

B
La cataracte congénitale est la manifestation ophtalmologique la plus fréquente de la rubéole congénitale; elle s'associe souvent à une microphtalmie et à une rétinopathie rubéolique, toutes ces manifestations sont bilatérales. Les quatres autres infections n'entraînent pas de cataracte congénitale.

40) Une de ces maladies ne se complique pas d'occlusion de la veine centrale de la rétine. Laquelle ?
A - Hypertension artérielle
B - Leucémie myéloïde chronique
C - Hyperplaquettose
D - Rétrécissement mitral
E - Artériosclérose

D
Le rétrécissement mitral se complique d'embolies artérielles, par exemple dans l'artère centrale de la rétine, lors des épisodes d'arythmies par fibrillation auriculaire.

41) La découverte d'une cataracte chez un nouveau-né porteur d'un souffle systolique est évocatrice:
A - D'une trisomie 21
B - D'une embryopathie rubéolique
C - D'une maladie des inclusions cytomégaliques
D - D'une maladie métabolique
E - Aucune des propositions précédentes

B
Seule l'embryopathie rubéolique associe une cataracte congénitale et des malformations cardiaques (canal artériel en cas de souffle continu, communication inter-ventriculaire en cas de souffle systolique).

42) Quelle est l'indication essentielle de la panphotocoagulation au laser dans la rétinopathie diabétique ?
A - Rétinopathie proliférante
B - Oedème maculaire
C - Exsudats circinés
D - Nodules dysoriques (exsudats cotonneux)
E - Hémorragies rétiniennes

A
En cas de rétinopathie proliférante, la pan-photocoagulation au laser permet de détruire les territoires de rétine ischémique, facteur d'entretien indispensable des néovaisseaux prérétiniens.

43) Devant un oeil rouge, un des signes suivant doit faire écarter le diagnostic de conjonctivite. Lequel ?
A - Sécrétions
B - Larmoiement
C - Baisse d'acuité visuelle
D - Rougeur diffuse
E - Sensation de sable

C
La conjonctivite s'accompagne d'une sensation de flou visuel par modification du film lacrymal, mais il n'y a pas de réelle baisse de l'acuité visuelle.



44) Parmi les affections suivantes, citez celle(s) qui peu(ven)t provoquer une cécité totale immédiate :
A - Occlusion de l'artère centrale de la rétine
B - Ischémie aiguë de la tête du nerf optique
C - Occlusion de la veine centrale de la rétine
D - Neuropathie rétro-bulbaire aiguë
E - Crise de glaucome par fermeture de l'angle

AB
L'occlusion de la veine centrale de la rétine, la neuropathie rétro bulbaire aiguë et la crise de glaucome aigu par fermeture de l'angle peuvent provoquer une basse d'acuité visuelle rapide importante, mais pas une cécité totale immédiate.


Question :

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont inexactes ?
A. les nodules cotonneux ont une valeur pronostic dans la pathologie VIH
B. les nodules cotonneux correspondent à une occlusion veinulaire
C. les nodules cotonneux peuvent régresser spontanément sans laisser de cicatrices
D. les nodules cotonneux sont pathognomoniques de rétinopathie diabétique
E. les nodules cotonneux peuvent se voir en cas d'OACR et d'OVCR

Réponse : B (artériolaire) et D (micro anévrismes)

Parmi les étiologies suivantes quelles sont celles qui s'accompagnent d'une baisse d'acuité visuelle ?

A. Givre dense
B. Palissades
C. OACR
D. OVCR
E. Occlusion d'une artère cilio-rétinienne

Réponse exactes : C - D – E

Parmi les étiologies suivantes qu'elle(s) est (sont) celle(s) qui peut(vent) associer : - une occlusion de branche artérielle ; des orteils bleus ; une hyperéosinophilie ; une insuffisance rénale aiguë ?
A. Périartérite noueuse
B. Emboles de cholestérols
C. Lupus érythémateux disséminé
D. Polyarthrite rhumatoïde
E. Polyglobulie de Vaquez

Reponse : A – B

Les occlusions de l'artère centrale de la rétine peuvent être la conséquence de :
A. Thrombose
B. Hyperviscosité sanguine
C. Embole de Cholestérol
D. Embole calcaire
E. Embole de plaquettes

Réponse : A - B - C - D – E

Devant une occlusion artérielle survenant chez un sujet jeune, quel(s) examen(s) a (ont) un intérêt diagnostique?
A. Recherche de résistance à la protéine C activé (Leyden)
B. Recherche d'une homocystéinurie
C. Rechercher d'un déficit en protéine C et S
D. Recherche d'un anticoagulant circulant ?
E. Echographie cardiaque et des troncs supra aortiques

Réponse : A - B - C - D - E

_________________


Back to top
MSN
Publicité






PostPosted: Fri 15 Oct - 21:03 (2010)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
muslim girl
V.I.P
V.I.P

Offline

Joined: 16 Dec 2009
Posts: 466
Localisation: الجزائر قلبي وفلسطين نبضي
La Fillière: Medecine
Année d'étude: Interne
Féminin
les points ^^: 522
Moyenne de points: 1.12

PostPosted: Fri 15 Oct - 21:14 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

baraka Allahou fik elhakim
japonais ballon

_________________
اللهم بلغنا رمضان


Back to top
Visit poster’s website
rad_radia
Our Team
Our Team

Offline

Joined: 30 Dec 2009
Posts: 303
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 6ème année
Féminin
les points ^^: 357
Moyenne de points: 1.18

PostPosted: Fri 15 Oct - 21:54 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

merci pour le poste bunny*-/
_________________


Back to top
Yahoo Messenger
Dr muslim
Inesmiste actif
Inesmiste actif

Offline

Joined: 10 Nov 2009
Posts: 153
Localisation: ANNABA
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 6ème année
Masculin
les points ^^: 174
Moyenne de points: 1.14

PostPosted: Fri 15 Oct - 23:48 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

thank you hamza
_________________
اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي


Back to top
dr.7mhz
Our Team
Our Team

Offline

Joined: 01 Nov 2009
Posts: 142
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 6ème année
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
les points ^^: 147
Moyenne de points: 1.04

PostPosted: Sat 16 Oct - 10:35 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

Derien mes amis
est ce que l'examen est en QCM ou QROC?? wech kalou les proff

_________________


Back to top
MSN
Dr muslim
Inesmiste actif
Inesmiste actif

Offline

Joined: 10 Nov 2009
Posts: 153
Localisation: ANNABA
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 6ème année
Masculin
les points ^^: 174
Moyenne de points: 1.14

PostPosted: Sat 16 Oct - 12:07 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

j'en sais rien
_________________
اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي


Back to top
@Tulipe@
Admin's Club
Admin's Club

Offline

Joined: 08 Oct 2009
Posts: 2,151
Localisation: Annaba
les points ^^: 2,014
Moyenne de points: 0.94

PostPosted: Sat 16 Oct - 21:05 (2010)    Post subject: [ QCM ] une petite collection pour vous ;) Reply with quote

Intéressant comme QCM !!
Bon courage

_________________


Back to top
MSN
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Forum de la faculté de medecine à Annaba Forum Index -> Cursus de Médecine -> la 6ème année -> Foire aux questions
All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Theme xand created by spleen.