FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés

Moyens Mnémotechniques de la medecine
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la faculté de medecine à Annaba Index du Forum -> La Documentation -> Reflexion Pratique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mar 26 Oct - 08:05 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

 

                            DERMATOLOGIE
*généralités
Attitudes descriptives devant une lésion dermatologique: TEMESTA
Terrain : notion de contage...
Elémentaire : description de la lésion (papule, vésicule...).
Mode de groupement.
Evolutivité.
Spécificité : sillon, prurit...
Topographie.
Association : dermatologique et extra dermatologique.
Complications des syndromes myéloprolifératifs: THALISURIM
Thromboses et hémorragies.
Hypercalcémie.
Acutisation : leucémies aiguë.
Leucostase pulmonaire.
Infections.
Splénomégalie myéloïde + complications des splénomégalies : rupture de rate hypersplénisme, infarctus splénique.
Ulcère par hyperhistaminémie.
Rechute sous ttt.
Iatrogène (insuffisance médullaire).
Myélofobrose liaire.
Dermatoses non prurigineuses (ou exceptionnellement) sont: - Pépé aime ASP -: PPMASP
Psoriasis
Purpura
Maladies éruptives infantiles(sauf varicelle)
Acné
Syphilis
Pemphigus
Remarques:
Une exception aux maladies éruptives infantiles prurigineuses : la varicelle. En pratique, le psoriasis est exceptionnellement prurigineux
Causes générales des prurits sans lésion cutanée:: RECHIGNER
Rein insuffisance rénale.
Eosinophilie : néoplasie, maladies parasitaires.
Cholestase.
Hémato : maladie de Hodsgkin mononucléose et polyglobulie.
Idiopathique.
Grossesse.
Nutrition : carence en fer et phosphocalcique.
Endocrino : dysthyroïdie et diabète.
Remède médicaments.
Causes de splénomégalie myéloïde secondaire: LSD
Leucémies (toutes...).
Syndrome myéloprolifératif et lymphoprolifératif.
Dysglobulinémie.
*infection
Myélome - classification de Salmon et Durie: CABRI
Calcémie ( = 3 mm/l).
Anémie.
Bence-Jones (protéine de).
Radio : existence de lésion(s) osseuse(s).
IgG et IgA.
Remarques:
Il s'agit d'une classification bio-radiologique évaluant la masse tumorale (stade I, II, III) ; à noter que la fonction rénale n'intervient qu'ultérieurement pour le classement en sous classe a et b.
Facteurs pronostics du myélome: Betty vit un sale rêve
Bet : béta 2 microglobulinémie augmentée.
Ty : type d'Ig (7/10 IgG, de meilleur pronostic qu'IgA).
Vit : vitesse de croissance des plasmocytes.
Un : insuffisance rénale présente.
Sale : Salmon et Durie classification.
Rêve : réponse au traitement.
Principales manifestations cliniques du Waldenström: NORD PC
Neurologique : neuropathie périphérique.
Ostéo-articulaires : déminéralisation diffuse ou lésions ostéolytiques.
Rénale : glomérulopathie avec amylose
Digestives : infiltration stomacal et grêlique
Pleuro-pulmonaire : micronodules
Cutanées : nodules et/ou placards tumoraux , +++ au visage
Remarques:
en fait la majorité des fonctions physiologiques suite a l`infiltration lymphoplasmocytaire. le myélome peut être découvert de façon fortuite au décours d`un bilan ( VS élevée), plus rarement AEG. valeur de l`electrophorese des protéines sériques.
Impetigo : principales dermatoses impétiginées sont: - Pépé est gavé -: PPEGaV
Pédiculose
Plaies
Eczéma
Gale
Varicelle
Principales causes de l'insuffisance rénale du myélome: DINAMAP
Déshydratation : IR fonctionnelle aiguë par ex. par hypercalcémie.
Infection : à l'origine néphropathie interstitielle aiguë ou chronique.
Néphropathie tubulaire aiguë : injection d'iode (U.I.V. contre indiqué), AINS, aminoside.
Amylose : pouvant évoluer vers l'I.R.C.
Métabolique : hyper-calcémie et hyper-uricémie chroniques, peuvent entraîner une néphropathie interstitielle.
Atteinte parenchymateuse rénale par l'infiltrat plasmocytaire.
Précipitation intra tubulaire de l'immunoglobuline : surtout les chaînes légères.
Complications rénales du myélome: INFARCTUS
Infiltration plasmocytaire.
Néphrite interstitielle par infections urinaires.
Fanconi acquis (maladie de) : myélome à chaîne légère kappa uniquement.
Amylose (ó> syndrome néphrotique).
Rénale insuffisance aiguë par déshydratation ou par UIV.
Calcémie (ó> néphrocalcinose et lithiase rénale).
Tubulopathie par précipitation de chaînes légères.
Uraturie (ó> lithiase rénale).
Syndrome de Randhall ó> néphrotique ou glomérunonéphrite par dépôt de chaîne légère).
Causes favorisantes des candidoses à rechercher:: CANDIDOSES
Cancer.
Acidité locale : macération, humidité .
Nouveau né.
Diabète.
Iatrogénie : corticoïdes, antibiothérapie large spectre.
Drogue.
Obésité.
Sida et immuno suppression : transplantation...
Enceinte.
Serveurs et maladies professionnelles : pâtissier, plongeur, piscine ...
Zones respectées par la Galle: PCF PD
Paumes.
Cuir chevelue.
Face.
Plante.
Dos.
Remarques:
Attention sauf chez le nourrisson ! Question fréquente en QCM et très utile en dossier comme signes négatifs
Remarques:
Attention sauf chez le nourrisson ! Question fréquente en QCM et très utile en dossier comme signes négatifs
Causes de persistance ou de récidive du prurit après ttt d'une gale: PRURIT
Psychogène prurit.
Résistance au ttt.
Urticaire, allergie, eczéma.
Recontamination précoce.
Insuffisance de ttt (doses, durée, extension).
Ttt irritant.
Signes spécifiques de la Galle: SNV
Sillons.
Nodules scabieux.
Vésicules perlées.
Principes thérapeutiques de la Syphilis: AS DE DASS
Antibiothérapie.
Soins locaux.
Déclaration obligatoire.
Education : concerne tous les publics " NAP " *
Dépistage du partenaire.
Abstinence sexuelle jusqu'à disparition des lésions.
Sérologies (autres MST) : Sida, hépatite B et C, gonocoque, chlamydia, trichomonas.
Surveillance : contrôle sérologique à trois semaines.
Remarques:
Eventuelles localisations à rechercher en cas d'infection bactérienne génitale : " GRAMS COCUS ",
  • Génital,
  • Rash cutanée,
  • Articulations,
  • Marge anale,
  • Stérilet,
  • Conjonctives,
  • Oropharynx,
  • Conjoint,
  • Urines (ECBU) et urètre,
  • Sang (hémoculture).

Syphillis secondaire. manifestations dermatologiques: RAS , Mon Général
Roséole
Alopécie :plaques fauchées
Syphillides Ostéite, Glomérulo-néphrites
Muqueuses : Buccales +++
Générales : manifestations neurosyphillis
Signes neuro syphilis: SI MA CORDE est AGILE
SImulatrice (grande).
Méningite lymphocytaire.
AVC.
CORdonal postérieur.
DEmence précoce.
AGILE : signe d'Argyll Robertson.
Remarques:
Caractéristiques du chancre syphilitique : " LA PUTE ENRICHI ",
  • Lisse (surface),
  • Adénopathie présentes.
  • Propre,
  • Unique,
  • Taille de 1,5 à 2 cm,
  • Erosion (a type d') ou
  • Exulcération,
  • Non inflammatoire,
  • Rosé,
  • Indolore,
  • Clair (sérosité),
  • Homo létéralité des adénopathies,
  • Induré.

À noter : Caractères des adénopathies : " MINH ",
  • Multiple,
  • INdolores,
  • Homolatérale.

Erysipele : 5 complications: FRITE
Fasciite nécrosante : à la suite d' une myosite
Rein : glomerulonéphrite aigüe post-streptococcique
Infection : locale , locorégionnale et générale
Tares : décompensation de tares
Embolie pulmonaire et phlébite : mise sous Anti coagulation suite a immobilisation du MI
Principes thérapeutiques de la Galle: ALPES
Ascabiol : application particulièrement sur les lieux d'élection de la Galle, en évitant le visage.
Literie et vêtements (poudrage 48 h avec Aphtiria).
Phenergan ou autre anti H2.
Entourage : traitement simultané des sujets contacts même asymptomatiques.
Seconde application de l'Ascabiol à j2.
Remarques:
Chez l'adulte : deux applications d'Ascabiol à 20 mn d'intervalle, suivie d'une troisième à deux jours d'intervalle.
Facteurs favorisant les récurrences herpétiques : RFM SITI (: RFM SITI
Réinfection exogène (exceptionnel)
Froid
Menstruations (herpès cataménial)
Soleil
Immunodépression : VIH* (VIH, Immuno-suppresseur ttt ,Hémopathies)
Traumatisme physique (intervention chirurgicale), psychique (stress), fatigue
Infections bactériennes (pneumopathies, méningite) et virales (grippe)
Antimycosiques inactifs sur les dermatophytes: ANA
Ancontyl.
Nystatine.
Amphotéricine B.
Facteurs favorisants les infections des parties molles a anaerobies: PARADIS
Post-opératoire
AINS
Retard thérapeutique
Accident : post-traumatique
Diabète , obésité , immunodépression
Ischémie (+++)
Stase veineuse et/ou lymphatique
*tumeurs
Lesions précancéreuses des carcinomes cutanés: Le Beau Ken a Des Cornes
Leucoplasie , leucokératose
Bowen : maladie de BOWEN
Kératose actinique
Dermatoses chroniques* : lupus , ulcère , lichen plan...
Corne cutanée : développé sur une kératose.
Remarques:
Pour retenir les dermatoses chroniques présentant un risque de cancérisation : " L'ULCèRe "
  • Lupus chronique;
  • Ulcère de jambe ;
  • Lichen plan érosif ou scléreux vulvaire ;
  • Cicatrice de brûlure ;
  • Radiodermite.

Signes macroscopiques de transformation maligne díun naevus en mélanome: ABCDEF
Asymétrie du dessin.
Bordure et surface irrégulières, encochées.
Couleur inhomogène : polychrome.
Diamètre supérieur à 5 mm.
Extension progressive : augmentation de taille.
Fragilité (saignement ou squames
Remarques:
Utile également pour l'éducation des patients et des médecins quant à la surveillance des naevus. La constatation d'une ou plusieurs de ces modifications de façon récente doit faire pratiquer une exérèse avec analyse histologique dans les plus brefs délais.
Forme anatomoclinique du mélanome: DANS
Dubreuil (mélanose de). (5 à 10%) : sujet âgé ; face ; extension horizontale lente
Acral. (5 à 10% race blanche, 40 à 50% race jaune ou noire) : mélanonychie,
Nodulaire. mélanome (15 à 20%) : extension verticale d'emblée, mauvais Pc
Superficielle. mélanome (SSM) (50%) : jambe (femmes) et dos (hommes)
Remarques:
Il existe des sous groupes (acromique, muqueux, sous unguéal...). Localisation de mauvais pronostic du mélanome : " BLANS ",
  • Back (dos),
  • Leg (jambe chez la femme),
  • Arms (bras),
  • Neck (cou),
  • Scalp (cuir chevelu).

principaux facteurs de risque du mélanome sont: " PAGNES " :
  • Phototype clair
  • Antécédent personnel ou familial de mélanome
  • Géant congénital naevus
  • Naevus bénins : grand nombre
  • Exposition solaire : surtout discontinue ou avant 15 ans
  • Syndrome des naevus dits " dysplasiques"

Localisations de mauvais pronostic des carcinomes spinocellulaires: g a l a
Génitale
Acrâle
Lèvres
Auriculaire
*lésion spécifique
Principales Ètiologies d'un Erythème noueux: SYSTEM BIC
Sarcoïdose.
Yersiniose.
Streptococcie.
Tuberculose, Lèpre, Brucellose, infection à chlamydia, maladie des griffes du chat.
Entéropathie : crohn, r.c.h, ...
Médicaments ( cf. Bossa).
Behcet.
Idiopathique
Chlamydia
Remarques:
Les causes iatrogènes de ce syndrome immuno allergique : " BOSSA ",
  • Brome,
  • Oestroprogestatif,
  • Sulfamide,
  • Sel d'or,
  • Ains (salicylés ...).

Le bilan découle de ces étiologies. Dans 25 % des cas, pas d'étiologie retrouvée. Les lésions histologiques de l'EN dans la lèpre et le Behcet correspondent à des lésions de vascularite.
Principales causes des Èrythrodermies: LE PEMPHIGUS
LEiner Moussous.
Psoriasis.
Eczéma.
Médicament : sel d'or, ains, ...
Pemphigus.
Hématodermie Sd de Sézary.
Infection.
Gale norvégienne.
Urticaire.
Staphylococcie : toxic shock syndrome
Critères ARA du lupus: mon PHALUS NIERA
Photosensibilité
Hémato : anémie inflammatoire...
AcAN
Lupus discoïde
Ulcérations buccales
Sérites
Neurologique atteinte
Immunologique atteinte (cellule Le...)
Eruption malaire
Rénale atteinte
Arthrite non érosive
Memo envoyé le 07/05/2005 par Flo de Lyon 1 Contre indications au Roaccutane: ROACCUTANE
Rénale et hépatique insuffisance.
Ovulation (pas de blocage).
A (hypervitaminose A).
Cholestérol et TG augmentés.
Contraception inefficace.
UV exposition.
Tétracyclines association.
Allergie a l'isotrétoïne.
Non compréhension parfaite des risques du ttt.
Enceinte et allaitement.
Facteurs déclenchants de poussée lupique: GISMOS
Grossesse
Infections
Stress
Médicaments
Oestrogènes
Soleil
Les 6 complications des ulcères de jambe: RICHE
Récidive
Infection
Cancer
Hémorragie
Eczématisation
Signes histologiques du Psoriasis: (PH)2
Papillomatose.
Hyperkératose.
Parakératose.
Hypercanthrose.
Remarques:
pour les "psycho- rigides* " : " 3P 2A 1I "
  • Papillomatose,
  • Parakératose ( hyperparakératose),
  • Polynucléaires neutrophiles en amas,
  • Agranulose,
  • Acanthose,
  • Infiltrat inflammatoire du derme.

* a priori le lecteur lambda du M2 ( et surfant sur le Medi-Memo.com) , n`a pas " les sourcils près du béret "... comme on dit a l'armée, et donc n'est pas concerne.
Les 6 syndromes en rapport avec l' atopie: Acoure
Asthme
Conjonctivite allergique
Oedème de Quincke
Urticaire
Rhinite allergique
Eczéma
Critères diagnostics en faveur Maladie de Behcet devant aphtose: 3 ANUS PFH
+ de 3 poussées par an
Articulaire atteinte
Neurologique atteinte
Uvéite antérieure
Sensibilité au point d'injection
Phlébite superficielle
Folliculite cutanée
HLA B5
Principales étiologies des acnès iatrogènes: BLANC CHICHI
Barbiturique : également bromure et IVtamine B.
Lithium.
Androgènes.
Neuroleptique.
Contraceptifs oraux.
Corticoïdes.
Hydantoine.
I.N.H.
Cosmétique.
Hydrocarbure.
Iode, chlore et brome
Remarques:
Lésions élémentaires de l'acné : " PéPé C'est CaSsé ",
  • Papule,
  • Pustule,
  • Comédon,
  • Kyste (fermé ou ouvert),
  • Cicatrice.

Etiologie érythème noueux: SYSTEM BI
Streptocoque
Yersiniose
Sarcoïdose
Tuberculose
Entérocolopathies : MICI
Médicaments
Behçet
Idiopathique
Signes histologiques de l'Eczéma: PISE
Parakératose.
Infiltrat de lymphocyte et d'histiocytes.
Spongiose.
Exosérose (exocytose).
Principales complications du Psoriasis: PERSE
Psoriasis pustuleux généralisé.
Erythrodermie exfoliante sèche.
Rhumatisme psoriasique.
Surinfection.
Eczématisation.
Les principaux médicaments inducteurs ou aggravants du Psoriasis: C.ALBICAMPS
Corticoïdes per os.
AINS (indocid) et aspirine (per os).
Lithium.
Béta bloquant.
Iode.
Cycline.
Ampicilline.
Macrolide.
Plaquénil et anti paludéens de synthèse.
Sel d'or.
Remarques:
Alternative se limitant aux principales familles therapeutiques : " L'ABCD "
  • Lithium
  • Acide salicylique
  • BÊTA bloquant
  • Corticoïdes
  • D'or (sels) + Iode et Sulfamide

Les interférons ont récemment été mis en cause. Pour certains, pénicilline et sulfamides.
Effets secondaires de l'isotretinoine (acné): G T CABOS
Granulome pyogénique
Tératogène
Cérébral (céphalées, HTIC) donc pas de cyclines (=CI)
Alopécie (+ donc sensibilité au froid et au soleil)
Bio: cyolyse, anomalies lipidiques
Ostéo-articulaire: arthralgie, myalgie, tendinite et hyperostose mineure
Sécheresse des muqueuses : kérato-conjonctivite, rhinite, epistaxis, chéilite
Remarques:
1-Tératogène : CI si grossessse, pas contraception et ainsi les précautions d'emplois sont : B HCG, contraception, consentement.
2-CI si insuffisance hépatique, anomalies lipidiques et précautions: dosage transaminases, cholestérol et TG.
3-Sécheresse des muqueuses : CI= port de lentilles et précautions: stick labial,crème hydratante, protection solaire et larmes artificielles

Urticaire : définition De La Lésion: PS aiMe Ces OGM
Papuleuses
Stéréotypées
Muqueuses
Cutanées
Oedémateuses
Grattant ( prurigineuse)
Migratrice
Etiologies de l' urticaire et de l' oedeme de Quincke: MIS Papi (sous) eCG
Médicaments :beta lactamine, Iode, salycilés, sulfamides AINS,
Infectieux : surtout viral ( hépatites, MNI ...) et parasitaire
Systémiques : LED, dysthyroidie ...
Physiques : chaleur, froid, pression, soleil
Alimentaires : crevettes, écrevisses.
Pneumallergènes : acariens, pollens, plumes, poils ...
Idiopathique : diagnostic d`elimination
Contact : cf gants, lessive...
Génétique
Remarques:
tableau clinique en général évident : éruption papules congestives a contours nets, très prurigineux et migratrices . Dans 60% des cas l`etiologie des urticaires est inconnu ( mécanisme pluri- factoriel immuno-allergique...). Les 3 causes les plus fréquentes d`urticaire aiguë: 1 médicamenteux 2 viral 3 parasitaires. Traitement de l`oedeme de Quinck : Samu + en attendant : début ttt avec Adrénaline 0.25 mg SC et Corticoide IV ( ex : Solumedrol 40 mg IV ou IM).
*bulles
Dermatose bulleuse ( type : erytheme polymorphe, Stevens Johnson et Lyell ), principaux medicaments responsables: BABA
Beta lactamines
AINS
Bactrim
Anticomitiaux
Toxidermies médicamenteuses, principales étiologies: PEPE PESHU
Pustulose exanthématique aiguë généraliséePhotosensibilisation
Erythème pigmenté fixeExanthème maculo papuleux
Purpura vasculaire allergiqueSd Lyell/Stevens Johnson
Erythème polymorpheHyper sensibilité
Urticaire/oedème de Quincke
*divers
Signes inflammatoires: RDCG (rez-de-chaussée gauche)
Rougeur
Douleur
Chaleur
Gonflement
Pellagre (clinique): Le con fut ridicule Le con fut : confusion progressive Ri : Rigidité extrapyramidale Di : Signes digestifs Cule : signes cutanés Dermatose sans prurit: Si maladie éruptive pas prurigineuse pour autant
Si : syphilis
Maladie éruptive : toutes les maladies éruptives infantiles (sauf varicelle)
Pas : pemphigus
Prurigineuse : psoriasis (2/3 sans prurit)
Pour : Purpura
Autant : Acné
Principales complications de décubitus: TUBEC
Thrombo-embolique
Urinaire
Bronchique
Escarres
Cardiaque
Prévention d'escarre: PERFIDES
Protéines (dans régime )
Elimination (éviter la macération)
Risque (grille d'évaluation)
Favoriser (circulation)
Informer (patient sur risque)
Diminuer (pression des contacts)
Eau (apport suffisant)
Surveillance (rougeurs cutanées


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Oct - 08:05 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
medicagor
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 149
Localisation: ANNABA
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 5ème année
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
les points ^^: 133
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Mar 26 Oct - 18:13 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

Rine Ne Va Jamais :la Position des Electrodes Précordiales...
vraiment merci bcp(baraka allho fik) ...pcq ts les étudiants ds mon groupe; au service disent" Rien Ne Vois Jamais"......mdr!!!

_________________
1. Au moins une personne sur la Terre t'aime tellement qu'elle donnerait sa vie pour toi.
2. Ton sourire peut apporter de la joie à quelqu'un même s'il ne te connaît pas.
3.Tu es spécial(e) et unique en ton genre.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
@Tulipe@
Admin's Club
Admin's Club

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 2 151
Localisation: Annaba
les points ^^: 2 019
Moyenne de points: 0,94

MessagePosté le: Mar 26 Oct - 18:44 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

medicagor a écrit:

Rine Ne Va Jamais :la Position des Electrodes Précordiales...
vraiment merci bcp(baraka allho fik) ...pcq ts les étudiants ds mon groupe; au service disent" Rien Ne Vois Jamais"......mdr!!!


mdrrrrr, au service de gastro ( j'ai entendu parlé de cette phrase lool )
en tout cas , merci Medicagor ^^
_________________


Revenir en haut
MSN
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mer 27 Oct - 17:14 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant



                        ENDOCRINOLOGIE

*diabète

Etiologies des hypoglycémies chez le diabétique: DIABETE
Diète
Insulinotéhrapie inadaptée
Alcool
Béta-bloquant & médicaments (sulfamides ++)
Exercice physique
Trauma
Emotion, stress

Contre-indications aux biguanides: BIGUANIDES
Bloc opératoire : arrêt 2/3 jours avant.
Insuffisance cardiaque, respiratoire, hépatique, rénale.
Grossesse.
U.I.V. : arrêt 2/3 jours avant injection produits iodés.
Age = 70 ans.
Néphropathies.
Infection et fiévre isolées.
Décompensation acido-cétasique.
Ethylisme aigu.
Soif et déshydratation.

Remarques:
Toute affection aiguë ou chronique susceptible d'entraîner une hypoxie tissulaire (Vidal). L'insuffisance rénale même modérée est une contre-indication.

Traitement d'une acidocétose: IRAK
Insulinothérapie : actrapid SE.
Réhydratation.
Alcalinisation (généralement si ph = 7).
K : apport potassique car insulinothérapie et surveillance ECG.
Remarques:
Rappel prévalence : 0.41% de DID dans la population ( Occidentale) et 1.8% de DNID. Les 4 axes thérapeutiques d'un DID : " DIDS "

  • Discipline (éducation : diabéte et autres FDR atheromateux +++),
  • Insulinothérapie,
  • Diététique,
  • Surveillance = carnet ( prévenir les complications chroniques du diabéte +++).
Traiter seulement le diabéte est insuffisant ; il faut parallélement : 1 traiter et prévenir les autres FDR atheromateux 2 bilanter et prévenir les complications chroniques spécifiques au Diabéte.. Dans la transition épidémiologique actuelle ( avénement des pathologies chroniques stabilisées avec décompensations aiguës), le diabéte est l`exemple même du rôle croissant du patient dans la gestion optimale de sa maladie. La surveillance d'un DID est :

  • journaliére (glycotest),
  • hebdomadaire (poids),
  • mensuelle (biologie compléte),
  • trimestrielle (médecin traitant),
  • annuelle (hospitalisation de jour).
Les 5 grandes classes de complications à craindre chez un diabétique : " MAMI c'est le pied ",

  • Macroangiopathie (lésions d'athérome),
  • Aiguë (hypoglycémie, acidocétose, coma hyperosmolaire),
  • Microangiopathie (en particulier : rein, oeil et nerf),
  • Infection, sans oublier le mal perforant plantaire qu'il faut savoir rechercher car indolore ;
Alternative percutante : " 5 M "

  • Métabolique (aiguë : QS),
  • Macroangiopathie,
  • Microangiopathie,
  • Mycose (et infection),
  • Mal perforant plantaire.
Causes des hypoglycémies chez un diabétique: DIABETE
Diététique : insuffisance d'apport en hydrocarbure.
Insuline et hypoglycémiant oraux.
Alcool.
Béta-bloquants et autres médicaments.
Exercice.
Traumatisme (chirurgie +++).
Emotion et stress.

Remarques:
Parmi les médicaments potentialisateurs de l'insuline :

  • bêtabloquants,
  • fibrates,
  • barbituriques,
  • salicylés,
  • sulfamides...
Diabéte insipide central - principales étiologies : " l'Idiot des P.T.T. aime le Systéme ",

  • Idiopathique,
  • Post-chir.,
  • Trauma,
  • Tumeur ( cranio-pharyngiome) ,
  • Méningite,
  • Systéme (Sarcoïdose, histiocycitose, Van Rechlinghausen ...).
complications du diabète: MICRON
Métaboliques
Infectieuses
Cardio-vasculaires
Rénales
Ophtalmologiques
Neurologiques

Principe du traitement spécifique de l'acidose lactique: RADIO
Remplissage (et amines vasopressives).
Alcalinisation.
Diurése à maintenir (lasilix).
Insulinothérapie.
Oxygénothérapie.

Remarques:
Signes cardinaux de l'acidose lactique : " ADH ",

  • Adynamie,
  • Déshydratation,
  • Hypothermie

Principaux facteurs déclenchants une acidocétose: ACIDITES
Alimentation : erreur diététique.
Cushing.
Infection.
Drogues en particulier thiazidique.
Infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux.
Thyroïde : hyperthyroïdie.
Enceinte : grossesse.
Stress.

site d'injection de l'insuline: ABC
Abdomen (diffusion rapide, donc plutot le matin)
Bras
Cuisse (diffusion lente, donc plutot le soir)
Anti-diabétiques oraux: Maigre et gros
Maigre : micro : Diamicro n
Gros : big : big uanide

Principaux troubles végétatifs du diabète: PUTE DE DIDS
Pupille : troubles pupillaires voire signe d'Argyll Robertson.
Urine : rétention.
Tension orthostatique (hypo) ; tachycardie de repos ; IDM indolore.
Ejaculation rétrograde.
Dermatologique : ankylose des pieds, mal perforant plantaire.
Estomac : gastroparésie.
Diarrhée motrice.
Impuissance.
Dysurie.
Sueurs : hyper au hypo

Remarques:
Principales atteintes cutanées du diabéte : " MULTIPLEX " :

  • Mal perforant plantaire,
  • Ulcéres,
  • Lipodystrophie,
  • Toxidermie,
  • Infections,
  • Prurit,
  • Lipoïdique nécrobiose,
  • Eruption (dermatopathie diabétique),
  • Xanthome.
Complications cutanées du diabéte : " NELLY PU BOIRE DU GRAs A CAeN ",

  • NELLY : nécrobiose lipoïdique,
  • PU : prurit,
  • BOIRE : bullose,
  • DU : maladie de Dupuytren,
  • GRAnulome annulaire,
  • ACANthosis migricans


*thyroide

Traitement symptomatique de la thyrotoxicose non compliquée: BB CRS
Bêta-Bloquants
Contraception
Repos - arrêt de travail
Sédatifs

Ophtalmopathie Basedow: A BANIR
Axile
Bilatérale
Asymétrique
Non pulsatile
Indolore
Réductible

Principaux signes cliniques du Basedow: GETTA
Goitre.
Exophtalmie.
Tremblement.
Tachycardie.
Amaigrissement.

Traitement symptomatique de l'hyperthyroidie: Est-ce baissé? (S B C)
Sédatifs
Béta-bloquants
Contraception

Goitre de la maladie de Basedow, caractères cliniques:: BASEDOI
Bouge : mobile.
Antalgique : indolore.
Souffle systolique = " thrill " = vasculaire.
Elastique.
Diffus.
hOmogène.
Isolé.

Remarques:
Egalement " DEMI-VI " :

  • Diffus ;
  • Elastique ;
  • Mobile ;
  • Indolore ;
  • Vasculaire ;
  • Isolé .

Hyperthyroïdie : principales étiologies: A B C De FG
Adénome toxique ( ttt chir ou radioactif)
Basedow ( antithyroïdien de synthése pendant 1,5 an + symptomatique : anxiolytique /beta - / contraception )
Cumul : surcharge iodée (arrêt des apports : ttt ou investigations d`imageries)
DE Quervain thyroïdite ( repos-aspirine)
Factice hyperthyroïdie
Goître hetero nodulaire toxique

Remarques:
A noter, le cancer de la thyroïde est le plus souvent euthyroidien.
Branches de la carotide externe: Toutes Les Femmes A Paris Ont Trois Maris
Thyroïdienne supérieure
Linguale
Faciale
Auriculaire postérieure
Pharyngienne ascendante
Occipitale
Temporale supérieure
Maxillaire

Médicaments donnants une Hypothyroidie: SALOPARD
Sulfamide.
Antithyroïdien.
Lithium.
OP'DDD.
Phénylbutazone.
Amiodarone.
Radio (produit de contraste iodé).
Dihydan.

Remarques:
Importante fréquence des dysthyroidies avec prédominance féminine (sont 8 X plus frequente chez les femmes). Savoir évoquer facilement le diagnostic ( fréquent retard diagnostic car tableau d`installation progressive et souvent incomplet).
Hyperthyroïdie - principaux signes d`appels: T PEDAS
Tremblement ( fin des extrémités)
Palpitations ( cf tachycardie et trouble du rythme parfois grave)
Exophtalmie ( évocateur d`un Basedow)
Diarrhée
Amaigrissement
Sueurs,

Remarques:
Pathologie a prédominance féminine. Pour être complet, autres éléments : asthénie, agitation trouble de l`humeur voire goitre. Bilan biologique : dg positif (FT3,Ft4,Tsh) et etiologique :VS (de Quervain),anticorps antithyroglobuline-antimicrosome-anti recepteur a TSH ( Basedow), NFS avec leucopenie et/ou thrombopénie ( parfois dans Basedow). Bilan imagerie : 1 echo thyroïde ( goitre ?, nodule ?) 2 scintigraphie thyroïdienne ( volume augmente, nodule chaud , scinti " blanche = non fixante " ( cf "DST") .

Facteurs favorisants un coma myxoedèmateux: le myxoedéme SE FACHAIT
SEdatifs
Froid
Acc. vasculaire cérébral
Chirurgie
Hiver
Arrêt de l'opothérapie substitutive
Infection
Traumatisme

Signes cliniques d'hyperthyroïdie: C'est Des TTTAASSPE
Cutanéo-phanériens (peau fine, hypersudation, prurit,...)
Diarrhée motrice
Tachycardie (sinusale,permanente,régulière)
Tremblements permanents
Thermophobie
Amaigrissement à appétit conservé
Agitation
Soif (syndrome polyuro-polydipsique)
Sudation
Psychisme : troubles du comportement, du sommeil, irritabilité, syndrome dépressif ou état maniaque.
Exophtalmie dans les hyperthyroïdies auto-immunes (Basedow)

Remarques:
N'oublions pas les
·  signes musculaires et articulaires :
myalgies, faiblesse et fatigabilité musculaire, ostéoporose à long terme
·  Pour les signes cardiovasculaires : Tachycardie et Eréthisme cardiovasculaire (Choc de pointe et frémissement à la palpation, HTA systolodiastolique, bruits du coeur claqués à l'auscultation


Signes d'hyperthyroïdie: carther dit "muscle" à mes psy
car = signes cardio (tachycardie)
thermophobie
diarrhée motrice
muscle = amyotrophie
amaigrissement
psy = tb psy


3 causes de scintigraphie blanche: DST
De Quervain : Thyroïdite subaiguë
Surcharge iodée
Thyrotoxicose factice : souvent femme prenant des hormones thyroïdiennes pour maigrir


*surrénale


Signes cliniques de l' insuffisance surrénale aiguë: Daisy Connaît Tes Dix Douleurs
Déshydratation globale : déshydratation extra-cellulaire +++ avec fiévre.
Conscience : troubles
TA :hypo TA voire choc
Digestifs : tableau pseudo-chirurgical ( nausées, vomissements, diarrhée, douleur abdominale) pouvant égarer le diagnostic(++).
Douleur : céphalées, myalgies, arthralgies

Remarques:
Urgence médicale : peut survenir brutalement. souvent chez un Addisonnien connu (++), mais la mélanodermie peut manquer si ISA révélatrice. Valeur de l`interrogatoire : Antécédent BK, dys-immunite ( diabéte, Basedow, vitiligo...), ou traitement anticoagulant. pas de risque a traiter par exces : 1 Rehydratation rapide 2 compensation du deficit hormonal ( 100 mg d`HSHC IV immédiatement pour les gluco-corticoide et a l`hopital 1 ampoule de Syncortyl IM pour les mineralo corticoides).Aucun examen ( iono ++ : hypo Na et Hyper K) ne doit retarder le traitement.A noter , les corticoides de synthése ne peuvent remplacer l`HSHC. Valeur de la prévention : carte Addissonien + flacon 100 mg d`HSHC + apprentissage Entourage ( injection IM si nécessaire), éducation patient / stress.

Signes cliniques de l'ISL (insuffisance surrénale lente): HIPPOlyte est FATIGUE de DINER chez MELANie et AMELIE
HIPO : hypo TA
FATIGUE : asthénie.
DINER : troubles digestifs (anorexie, constipation).
MELANodermie.
AMELIE : amaigrissement, amyotrophie.

Remarques:
Facteur de décompensation d'une insuffisance surrénale lente : " TRISTE AGACI ",

  • Ttt (cortancyl à la place de cortisone),
  • Régime désodé,
  • Intervention chirurgicale,
  • Stress, agression, fatigue inhabituelle,
  • Traumatisme,
  • Etat non physiologique sous jacent (grossesse et pathologie),
  • Abus de diurétiques ou de laxatifs (opiacés ou sédatifs),
  • Grossesse,
  • Arrêt du ttt substitutif,
  • Chaleur importante (pays chauds),
  • Infection (+++).
À noter : la présence de l'un de ces facteurs doit conduire à l'augmentation systématique des doses d'hormones. Tout Addissonien doit etre éduqué afin d`eviter l`IS aiguë. Pour les puristes , qui tournent a 95 % en QCM simple ou en cas d`insomnie rebelle ... Etiologies de l' insuffisance surrénale lente : " Si Tu Retrouves Myckey et Cromagnon En Sarcophage Mets ton Amie Emina Sur le Tronc "

  • Syphilis,
  • Tuberculose,
  • Rétraction corticale,
  • Mycose,
  • Hémochromatose( souvent génétiquement origine bretonne...),
  • Enzymatique : déficit enzymatique,
  • Sarcoïdose,
  • Métastases,
  • Amylose,
  • Hémopathies,
  • Surdosage en anticoagulants,
  • Thrombose des veines surrenaliennes.

*génitale

Les 5 types d'adénomes hypophysaires: PS CGT
Prolactine.
Somatotrope.
Corticotrope.
Gonadotrope.
Thyréotrope.
Remarques:
Présenté par ordre décroissant

Hyperprolactinemies medicamenteuses: LACTIMA
Largactil : Neuroleptiques
Aldomet? et anti HTA
Contraception orale
Tagamet : anti H2 et primperan
Isoniazide ( INH )
Morphiniques
Anti-depresseurs
  
Remarques:
Grosso modo, 3 types de médicaments doivent être recherches :

  • 1 anti HTA,
  • 2 Psychotropes ( neuroleptiques),
  • 3 digestif : Anti H2 et primperan.
si vous trouvez mieux : " on se tel on s`prend une douche ".

Principales étiologies des hyper prolactinémies: PROLACTINE
Post partum.
Rénal : insuffisance rénale chronique.
O : aucune cause (idiopathique).
Lactation.
Adénome pituitaire.
Chirurgie ou traumatisme neurologique : section de la tige pituitaire.
Thyroïde : hypothyroïdie.
Iatrogéne.
Nanisme.
Ethylisme.


Remarques:
Apres élimination des hyperprolactinemies iatrogénes (fréquentes) l`adenome a prolactine ( 65% des étiologies) doit être recherche via l`imagerie hypophysaire. Les autres causes sont souvent évidentes ( contexte), Alternative éventuelle, mais moins homogéne : " galactorrhee "

  • Grossesse,
  • Adénomes hypophysaires,
  • Largactil?/Neuroleptiques,
  • Anti-émétiques et anti-dépresseurs imipraminiques ( Anafranyl),
  • Cirrhose hépatique,
  • Tumeurs hypothalamiques,
  • Opiacés,
  • Reserpine?/ Antihypertenseur,
  • Rein : insuffisance rénale chronique,
  • Hypothyroïdie,
  • Encéphalite,
  • Ethinyl-oestradiol
Sécrétions antéhypophysaires: Grand Sac en TriCot
onadotrope - FSH, LH (test : LHRH).
omatotrope - GH (test : HGPO).
hyroïde - T3, T4, TSH (test : TRH).
orticotrope (atteinte la plus grave à traiter en premier) Cortisol 8h-16h (test : TRH).


*hypercalcémie


Signes ECG de l'hypercalcémies: TA Raquette PlaTe Perd son Rythme
TA : tachycardie
Raquette : raccourcissement du QT
PlaTe : applatissement de l'onde T
Perd : allongement de l'espace PR
Rythme : troubles du rythme

Principales causes d'hypercalcémie: HYPERCALCEMIE
HYPER : Hyperparathyroïdie primitive (40%)
CANCER : par metastases osseuses (30%)
MIE : Myélome (20 %)
Les 7 principales étiologies des hypercalcémies: "Ne pas partir, y'a Samy"
NE : NEoplasie (métas osseuses), Sd paranéoplasique
PAS : PAget (et immobilisation prolongée)
PAR : hyperPARathyroïdie
TIR : THYRoïde, hyper/hypo
Y'A : IAtrogène
SA : SArcoïdose
MY : MYélome

Remarques:
Néoplasie, Sd paranéoplasique et myélome : causes les plus fréquentes. Autres causes endoc : acromégalie, phéocromocytome, insuffisance surrénale, vipome
Causes d'hypercalcémie: HYPER CALCIUMS
Hyperthyroïdie.
Intoxication à la vitamine D.
Paget (maladie de.)
Electrolytique surcharge (perfusion inadaptée).
Rénale transplantation.
Cancer.
Adénome hyper parathyroidien (+++).
Lait (syndrome des buveurs de.)
Coucher longtemps (alitement prolongé).
Iatrogéne (cf.).
Urémie.
Myélome .
Sarcoidose.
  
Remarques:
Pour les causes iatrogénes, utilisez le moyen suivant : " Théo a des fausses lithiases calciques "

  • Théo : Théophylline.
  • A : Alitement prolongé.
  • Des : Vitamine D et A.
  • Fausses : Foscarnet.
  • Li : Lithium.
  • Thiases : Thiazidiques.
  • Calciques : Apport calcique (nutrition parentérale).
Cancers donnant des métastase osseuses avec hypercalcémies: PQRST
Poumon
Q : "cul" > digestif
Rein
Sein
Thyroide

Remarques:
A noter que certains cancers s'accompagnent aussi d'hypercalcémies, via d'autres mécanismes. Bien sur le cancer des parathyroïdes, mais aussi quelques cancers qui s'accompagnent de sécrétion de PTHrp et donc d'hypercalcémies. Le cancer de prostate quand à lui, donne des métastases osseuses mais plutôt ostéocondensantes.
Hypercalcémie : les différentes thérapeutiques: HIPEr CALCIUMS
Hydratation : on traite une déhydratation avant de traiter une hypercalcémie.
Insuffisance cardiaque à prévenir (dialyse).
Phosphonate (di) : traitement de 1ére intention le plus souvent.
Etiologie (traitement de l').
Corticoïde.
Arrêt des apports calciques et de vitamines D.
Lasilix diurése forcée en compensant les pertes.
Calcitonine.
Insuffisance rénale à prévenir (dialyse).
Unités de soins intensifs et services spécialisés.
Mithramycine.
Traitement hypercalcémie > 3 mmoL mal tolérée: BCDE
Biphosphonates IV.
Calcitonine pendant 24-48 h.
Diurése forcée par Lasilix.
Epuration extra rénale si oligo-anurie

Etiologies des hypercalcémies : VITAMINS TRAP (= piég: VITAMINS TRAP
Vitamine D.
Immobilisation.
Thyrotoxicose.
Addison (maladie d').
Milk - akali - syndrome.
Inflammation
Néoplasie (Sd paranéoplasique).
Sarcoïdose.
Thiazides et autres (Lithium, sels d'alumine).
Rhobdomyolyse (et insuffisance rénale).
AIDS (Sida).
Paget (maladie de).



*syndromes endocrinologique

Principales causes d' hypoglycémies organiques: INSuLINE NpH
Insulinome
N.E.M I
SUrrenales : insuffisance surrenale aigüe
Lymphome
Insuffisance hépato-cellulaire ( hépatite fulminante)
Néoplasie
Ethylisme

3 éléments de la Phacomatose Von Recklinghausen: Phéo , T'as des Tunes ?
Phéochromocytome
Tâches café au lait
Tumeur carcinoide

Les adénomes hypophysaires (par ordre de Fréquence): Les gros sexes cortiqués tirent
Les : Lactotrope
Gros : GH (somatotrope)
Sexe : Gonadotrope
Cortiqués : Corticotrope
Tirent : Thyréotrope

Dosages à faire en premiére intention evant une suspicion de phéochromocytome: CMV
Cathécholamines libres urinaires (Adrénaline, Noradrénaline, Dopamine).
Méthoxylés dérivés (Bloc métha-norméthadrénaline).
VMA.

Triade de Ménard du phéochromocytome: CE PA SU
CEphalée.
PAlpitations.
SUeurs.


  
Remarques:
Eléments du Syndrome De Von Hippel Lindau (résulte d'une mutation sur le chromosome 3). Pour s' en souvenir, 3 comme les 3 mots constituant la phrase: " PHEO AimA le Pancréas "

  • Phéochromocytomes bilatéraux,
  • (Aim)Hémangioblastomes cérébelleux,
  • Angiomes rétiniens,
  • Pancréas : tumeur neuro-endocrine du pancréas
a force de descendre le niveau de certains mémos, peut être allons nous trouver du pétrole...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
@Tulipe@
Admin's Club
Admin's Club

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 2 151
Localisation: Annaba
les points ^^: 2 019
Moyenne de points: 0,94

MessagePosté le: Mer 27 Oct - 21:49 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

je te remercie encore s.k  pour tes efforts
c'est très aidant
_________________


Revenir en haut
MSN
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Ven 29 Oct - 08:14 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant



                GYNECOLOGIE


*obstétrique

Facteurs de risque de GEU: PETASS PUT
Progestatif (micro-progestatif)
Endométriose
Tabac
Antécédents de GEU ou antécédents chir
Salpingite
Stérilet
PMA (FIV)
Utérus distilbène
Tubaires (malformations

Dystocie de l'épaule, comment procéder ?: PALE SISTER
Plan : avoir un plan dans la tête
Assistance : demander toujours de l'assistance
Legs : pieds, en position de Mc Roberts
Episiotomie, large
Sus-pubienne : pression sus-pubienne
Interne : rotation interne
Screw manœuvre, dévisser le bébé comme une lampe
Try : essayer de dégager le bras postérieur
Extrême, mesures extrêmes (casserla clavicule, Zavanelli, symphisotomie)
Réparer, raconter, relaxer et se relaxer

Critères score de Silvermann: BBGET
Balancement thoraco-abdominal à l'inspiration
Battement des ailes du nez
Geignement expiratoire
Entonnoir xyphoïdien
Tirage ou rétraction intercostale

Antibiotiques autorisés chez la femme enceinte: Un Macro - Pénis C'est facile
Macro = Macrolide
Penis = Pénicilline
C'est Facile = Céphalosporines

Remarques:

Et PP aussi : Pristinamycine, et Polypeptides,

d'autres le sont aussi, mais seulement au 2ème et 3ème trimestre : RIN
Rifampicine
Imidazolés
Nitrofuranes

Facteurs de Risque de l' hématome rétroplacentaire (HRP): HTA & TDM
HTA
Toxique : prise de
Age avancée de la mère
Trauma abdo
Dépassement de terme
Multiparité

Conditions préalables à une extraction instrumentale du bébé: FORCEPS
Foetus en position céphalique
Orientation repérée
Rompues : les membranes
Complète : la dilatation du col
Engagée : la tête (présentation)
Proportions foeto-pelviennes compatibles
Sondée : la vessie

Complications du post-partum: PLASTIC
Psychoses et dépressions post-natales
Lait = complications de l'allaitement
Anémie ou Anal (constipation, troubles sphinctériens, hémorroïdes)
Sang : hémorragies
Thromboses veineuses pelviennes
Infections du post-partum
Cicatrisation

Causes de fièvre dans le post-partum: PARTUM
Peau : cicatrices (césarienne, épisiotomie)
Allaitement/Lait : complications de l'allaitement, montée de lait du 3e jour
Rein : infection urinaire
Thrombose : maladies thrombo-embolique veineuse
Utérus : endométrite
Méningite (rare)

Hémorragies du 3ème trimestre: HRP HH
Hématome rétro-placentaire
Rupture d'utérus cicatriciel
Placenta praevia
Hématome décidual marginal
Hémorragie de Benckiser

Score de mémo: ReMove Ton Cola
Re : respiration (mouvements)
Move : mouvements du fœtus
Ton : tonus
Co : cœur = RCF
LA : liquide amniotique

3 principales étiologie de hémorragie de la délivrance: ARC
Atonie utérine
Rétention placentaire
Coagulopathie

Infections pendant la grossesse donnant une surdité: TORSCH
Toxoplasmose
Oreillons
Rubéole
Syphilis
CMV
Herpès

Allo-immunisation chez la femme enceinte: DES SEQUELLES
DES : antigène D
SE : antigène C
QUELLES : système Kell (antigènes K, k)

Dysmorphie cranio faciale dans l'imprégnation alcoolique foetale: MON FLAN
Menton: petit, effacé, retrognatisme
Oreilles: basses, décollées
Nez: en trompette, court
Front: bas, bombé, étroit
Lèvre supérieure: mince et convexe
Arcade sourcillière: aplatie
Noeils: fentes oculaires étroites, épicanthus

Score biophysique de bien être foetal (score de Manning): LA REAliTé RESte Fictive
LA = Liquide Amniotique (quantité)
Réa = Réactivité (du rythme cardiaque)
= Tonus foetal
Res = Respiratoires (mouvements)
F = Foetaux (Mouvements)

Causes maternelles de MAP et de prématurité: SADAM DATAIT L'UTERUS BEANT FDR :
Socio-éco : travail pénible, long trajet,…
ATCD de préma, MAP, IVG
Drogues, OH, tabac
Age < 18 ans ou > 35 ans
Multiparité et grossesses rappochées Causes générales :
Diabète
Anémie, allo-immunisation
Toxémie gravidique
AEG, Tares
Infections
Trauma abdo Causes utérines :
Utérus fibromateux ou malformé
Béance cervico-isthmique

Complications maternelles placenta praevia: APHP
Alloimmunisation foeto-maternelle
Placenta accreta
Hémorragies(cataclysmiques et récidivantes)
Post-partum (anemie et risque thrombo-embolique)

Facteurs de risque de placenta praevia: J'aime Mama cafet'
J'aime = GM = Grossesse Multiple
Multiparité
Age maternel avancé
Malformation utérine
Antécédent de placenta praevia
Césarienne (atcd de)
Aspiration endoutérine (atcd de)
Fibrome endo-utérin sous muqueux
Endomètrite (atcd de)
Tabac

Complications foetales placenta praevia: APHP RMC
Accouchement prématuré
Présentation dystocique
Hypoxie aigüe
Procidence du cordon
Rupture prématurée des membranes
Mortalité (pré et périnatale)
Croissance intra-utérine retardée





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
medicagor
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2009
Messages: 149
Localisation: ANNABA
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 5ème année
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
les points ^^: 133
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Ven 29 Oct - 12:57 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

good:!! good:!!
_________________
1. Au moins une personne sur la Terre t'aime tellement qu'elle donnerait sa vie pour toi.
2. Ton sourire peut apporter de la joie à quelqu'un même s'il ne te connaît pas.
3.Tu es spécial(e) et unique en ton genre.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Sam 18 Déc - 14:08 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

Derien mes amis

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
googlemed23
Nouveau Inesmiste
Nouveau Inesmiste

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2010
Messages: 17
Localisation: 21
La Fillière: Medecine
Année d'étude: 2ème année
Masculin
les points ^^: 21
Moyenne de points: 1,24

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 14:09 (2010)    Sujet du message: salam Répondre en citant

merciiiiiiiiiiii for for bezzef
wadi 100 point cadeau men 3andi


Dernière édition par googlemed23 le Mar 21 Déc - 14:11 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
s.k
Inesmiste Légendaire
Inesmiste Légendaire

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 864
Localisation: ALGERIE
La Fillière: Medecine
Année d'étude: résident
Masculin
les points ^^: 1 266
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 22:36 (2010)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine Répondre en citant

merci googlemed

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:11 (2017)    Sujet du message: Moyens Mnémotechniques de la medecine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la faculté de medecine à Annaba Index du Forum -> La Documentation -> Reflexion Pratique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.